fbpx

Autonomie alimentaire | Et les innovations dans tout cela?

Lettre d’opinion

Par Marilou Cyr, directrice | Zone Agtech

Si l’on dit que le Québec est en pause actuellement, c’est loin d’être le cas pour l’industrie agricole et agroalimentaire du Québec qui fait des efforts sans précédent pour alimenter la population québécoise. Les producteurs agricoles, certains armés de leurs enfants, doivent rivaliser d’imagination pour opérer une saison agricole qui se veut tout sauf normale avec plusieurs enjeux, notamment des mesures d’hygiène contraignantes et, pour plusieurs, l’arrivée imprévisible de la main-d’œuvre étrangère.

En temps de crise, le réflexe est de consolider les acquis et opérer le plus possible « as usual ». Mais, comme dit l’adage, à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.

Au Québec, on constate la vulnérabilité de notre sécurité alimentaire. Mais alors que l’on parle surtout des problèmes reliés à l’arrivée des travailleurs étrangers temporaires (TET), voici une question importante à se poser, à laquelle on n’échappera plus : pourra-t-on un jour avoir une autonomie alimentaire tout en restant dépendant de la main-d’œuvre, et à plus forte raison, de la main-d’œuvre étrangère? La réponse est non. Pas en 2020, pas dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre qui était déjà présent avant la crise et qui le demeurera très certainement par la suite.

Encore récemment, les experts mentionnaient des enjeux planétaires de sécurité alimentaire pour 2030-2040, mais cette réalité nous frappe aujourd’hui de plein fouet, 10 à 20 ans en avance. La crise de la COVID-19 est, par conséquent, une occasion que l’on doit saisir pour devancer la mutation du secteur agricole vers une agriculture performante certes, mais aussi plus innovante et plus durable. Robot autonome électrique, agriculture de précision, éclairage artificiel et reproduction d’environnement contrôlé pour cultiver hiver comme été doivent prendre plus de place dans notre agriculture.

Des promoteurs québécois de technologies agricoles innovantes (agtech) se sont regroupés dans une initiative sans précédent, menée par la Zone Agtech, pour venir en renfort aux producteurs agricoles en cette période de crise, ainsi qu’en prévision de la phase post-covid. Des solutions bien concrètes sont proposées pour accroître le rendement agricole et réduire les besoins d’embauche. Elles proviennent d’entreprises telles que U2Grow 365, LBM-Agtech, ÉAU, Ulysse Biotechnologies, Chrysalabs, Agrilog, Systèmes Vireo, Earth Alive clean technologies et Nectar.

Les technologies agricoles innovantes sont un pan important – sinon névralgique – à intégrer dans le plan de relance pour le développement de l’agriculture de demain.

Dans ce contexte, il nous faut collectivement redoubler d’efforts et déployer des ressources en accéléré pour appuyer les entreprises agtech innovantes et producteurs agricoles dans ce virage nécessaire, afin d’accroître rentabilité, performance, autonomie et durabilité du secteur, et atteindre une meilleure sécurité et souveraineté alimentaire.

Marilou Cyr

Directrice, Zone Agtech