Des professionnels au service des technologies agricoles

Le secteur agricole représente un créneau d’avenir très important pour notre société. Pour cette raison, la Zone Agtech a pour mission de propulser l’agriculture de demain; une agriculture technologique qui produit plus, nourrit mieux, tout en utilisant moins de terres, d’eau et d’énergie. Elle vise aussi à faire de la MRC de L’Assomption et du Québec une zone d’innovation internationalement reconnue de recherche, de formation, de transfert technologique et de création de valeur, d’emplois et d’entreprises autour du secteur des agtechs et des bioproduits végétaux.

« Pour y arriver, ça prend une équipe de professionnels chevronnés, mentionne Éric Chartré, président du conseil d’administration de CIENOV qui propulse la Zone Agtech. Une zone de cette envergure est complexe à coordonner et c’est pourquoi nous nous sommes entourés de ressources des plus compétentes pour atteindre sa mission et devenir la référence mondiale. »

C’est la raison pour laquelle la barre de ce projet a été confiée à Marilou Cyr.

« Je poursuis depuis plusieurs années la mission de supporter les entreprises qui se dédient à développer des technologies performantes mais de meilleure empreinte environnementale dans le secteur agricole et agro-alimentaire, affirme la directrice. Développer une technologie dans l’industrie des agtechs et des bioproduits est complexe. Il faut avoir les reins solides financièrement, car les phases de développement et de mise en marché sont souvent longues. S’implanter dans la Zone Agtech est une solution réellement intéressante pour une entreprise, car elle a accès, sur un même lieu, à des installations de recherche, un réseau d’affaires, des conseillers, des formations, des scientifiques et des plates-formes de visibilité. Ici, on priorise cette industrie donc les entreprises sont réellement bien accompagnées par nos experts. »

Mme Cyr cumule plus de 15 ans d’expérience en développement de projets novateurs dans le secteur agricole et agroalimentaire et en développement stratégique d’entreprises, en plus d’avoir été à la direction de deux entreprises privées.  Elle détient un baccalauréat en administration marketing de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle cumule plus de dix ans d’expérience en gestion et développement stratégique d’entreprise, en développement économique et en services-conseils aux entreprises.

À ses côtés, on trouvera le conseiller en incubation et accélération consacré en majorité aux entreprises agtechs et spécialisées en bioproduits végétaux, Éric Laporte.

« Je suis un passionné d’agriculture urbaine et l’innovation technologique en agriculture m’a toujours fasciné, explique-t-il. Je suis choyé de pouvoir mettre mon expertise en développement et en croissance d’entreprise au profit des entreprises agtechs qui jouent un rôle si important dans notre société. »

Il est bachelier en administration des affaires de l’Université du Québec à Montréal, en plus d’être formé en commerce des valeurs mobilières, sur le Manuel des normes de conduite des produits dérivés et sur la négociation d’options, ainsi qu’en planification financière à l’Institut canadien des valeurs mobilières à Montréal. Il a aussi suivi la formation en agriculture urbaine de l’École d’été d’agriculture urbaine de Montréal. Au fil des années, il a développé d’importantes notions en matière de recherche, de développement et d’innovation.

L’équipe conseil se complète de deux autres accompagnateurs, soit Jean-Christophe Chavarria, conseiller stratégie et performance PME et Geneviève Forest, conseillère financement.

Enfin, une chargée de projets, communauté et évènements vient compléter cette équipe.

« L’agriculture est la base de toute société puisqu’elle nourrit la population, rappelle Kassandra Martel. En raison de la croissance de la population et des changements climatiques, les technologies agricoles deviennent une clé pour l’avenir. Notre MRC a tous les qualificatifs pour devenir un leader mondial dans ce domaine. J’en fais donc ma mission au sein de la Zone Agtech. »

Munie de son baccalauréat en communication, rédaction et multimédia de l’Université de Sherbrooke, elle maîtrise les rudiments de la gestion évènementielle, de la communication, de la rédaction, du graphisme, du marketing et des relations publiques. Dans sa carrière, elle a surtout développé une aisance pour organiser des évènements, pour élaborer des contenus de tous genres et pour vulgariser des concepts scientifiques.

« Appuyée par les élus du territoire, les partenaires et les entreprises qui s’impliquent activement à la réussite de cette zone, nous sommes convaincus que nous avons le potentiel de créer une zone d’innovation de renommée mondiale, conclut Joffrey Bouchard, directeur général de CIENOV. Les compétences, sens stratégique et implication de chacun favorisent assurément l’essor de ce projet de CIENOV. »

Pour ne plus rien manquer, rejoignez la Communauté Agtech du Québec, propulsée par la Zone Agtech !