La photonique au service de l’agriculteur

Grâce à l’optique photonique, il devient de plus en plus possible d’utiliser les données pour améliorer le rendement et tous les acteurs de la filière agricole doivent en être informés. Visualiser le présent pour prédire l’avenir : un rêve commun à de nombreux agriculteurs. Mais comment ce rêve peut-il devenir réalité?

Rédigé parOptech, le 26 mai 2022

La science de la lumière, du laboratoire à la ferme

Combinée à l’intelligence artificielle (IA), l’optique photonique apporte une solution innovante et accessible : les capteurs optiques. De jour comme de nuit, les capteurs sont capables de collecter des données, en émettant des rayonnements lumineux et en évaluant la réflexion de la lumière. Grâce aux capteurs optiques, on peut repérer le relief et la forme des surfaces, la couleur et l’épaisseur des objets visibles et même mesurer la présence de matières invisibles comme les gaz, recueillant ainsi des données très utiles. Une fois la collecte laborieuse des informations, simplifiée et accélérée, l’étape « logiciel » entre en jeu grâce aux technologies issues de l’IA, notamment l’apprentissage automatique (Machine Learning) et l’apprentissage profond (Deep Learning).

En alliant l’optique photonique à l’IA, les entreprises peuvent réaliser d’importantes économies de temps et de ressources, tout en disposant d’informations capables d’améliorer la productivité dans plusieurs industries et secteurs, dont l’agriculture.

IA et photons pour une production intelligente

En production agricole, en élevage et même en transformation alimentaire, la photonique et l’IA permettent d’augmenter la qualité en gérant la luminosité et en contrôlant l’aspect et la croissance des végétaux, tout en luttant contre maladies, parasites et autre nuisibles.

L’optique photonique aide également à optimiser les procédés, comme la désinfection des produits et des espaces, la fertilisation ciblée des sols et la gestion intelligente des bassins de pisciculture. D’ailleurs, la filière piscicole connaît une utilisation importante des capteurs optiques, puisqu’ils permettent la surveillance des habitudes des poissons, la détection des maladies et la gestion des eaux et de la nourriture.

La polyvalence des capteurs et la possibilité de les développer sur mesure en font un outil magique, utile pour l’amélioration du rendement et pour la réduction de l’impact de l’activité agricole sur l’environnement; la gestion des fertilisants, la surveillance des émanations et le tri des déchets sont quelques-uns des aspects qui peuvent être simplifiés grâce à l’utilisation de la photonique et de l’intelligence artificielle en agriculture.

Un colloque pour démocratiser l’accès aux expertises photoniques

C’est principalement pour porter ces informations aux professionnels du domaine agricole en France et au Québec que quatre organismes spécialisés en optique photonique ont organisé conjointement la première édition du Colloque Agrophotonique Québec-Bretagne.

En avril 2021, Optech, Biopterre, Optonique et Photonics Bretagne organisaient la première édition du colloque, un évènement virtuel, 100% gratuit et rassemblant des experts de différents horizons. L’évènement était axé sur le partage des réalisations et des nouveautés, mais il permettait surtout de connecter les acteurs des filières agricoles en production végétale, en élevage et en aquaculture, aux centres de recherche en photonique. Une formule gagnant-gagnant. Étalée sur deux jours, cette première édition avait rassemblé plus d’une centaine de participants et fut une expérience si enrichissante que les partenaires ont décidé de la reconduire pour la deuxième année, cette fois avec la collaboration d’un cinquième organisme : Zone Agtech.

Dans un esprit de collaboration et de partage, l’édition 2022 du colloque Agrophotonique Québec­ Bretagne a donné la parole à des experts dans différents domaines de l’optique photonique et de l’intelligence artificielle qui ont présenté les écosystèmes photoniques breton et québécois lors de conférences suivies par des sessions de réseautage. L’évènement permettait également aux participants d’organiser des rendez-vous d’affaires afin de discuter de manière plus confidentielle et ciblée, offrant ainsi l’occasion de créer des collaborations technologiques et commerciales à l’international.

En mettant en lumière la précision des photons, l’initiative du colloque Agrophotonique souhaitait répondre aux défis auxquels est confrontée l’industrie agroalimentaire, tout en aidant les organismes du secteur optique photonique à révéler leur expertise à l’échelle internationale. Contribuer ensemble à bâtir l’agriculture de demain, voilà un pari passionnant qu’Optech, Biopterre, Optonique, Photonics Bretagne et Zone Agtech ne sont pas près d’abandonner


Afin de faciliter la lecture du présent texte, nous avons employé le masculin comme genre neutre pour désigner aussi bien les femmes que les hommes.

Pour toute information complémentaire, contactez Kassandra Martel, Gestionnaire évènements et expérience-membres (kmartel@zoneagtech.ca)