L’innovation en amont : les 3 principes clés à suivre

Contenu expert qualifié rédigé par inBe 

Pour faire suite à nos mois thématiques autour de l’innovation, notre expert qualifié inBe, nous propose de découvrir la démarche de l’innovation en amont dans le processus d’innovation à travers 3 points essentiels. 

Le processus d’innovation se déroule généralement en trois étapes : l’innovation en amont, le processus de développement de nouveaux produits et la commercialisation. L’innovation en amont est un élément crucial de tout processus d’innovation réussi ; les décisions prises en amont détermineront les options d’innovation les plus prometteuses à envisager pour le développement et la commercialisation. 

L’innovation en amont comprend les phases initiales et créatives du processus d’innovation, de la stratégie d’entreprise au développement de produits. Elle fournit la stratégie et les concepts d’innovation, l’analyse prospective, les champs de recherche, les plans d’affaires, la feuille de route, l’évaluation d’idées et plus encore. La qualité du travail réalisé en « front-end » est déterminante pour la réussite du processus d’innovation. 

L’innovation en amont garantit qu’aucune opportunité n’est manquée en les identifiant à un stade précoce et en introduisant des concepts innovants dès le début, avant tout processus de développement formel. 

Qu’est-ce que l’innovation en amont? 

L’objectif principal de l’innovation en amont est d’aider les entreprises à identifier les opportunités d’innovation. Beaucoup d’entreprises utilisent l’innovation pour acquérir des avantages concurrentiels et attirer davantage de clients, mais le problème est qu’elles ne savent généralement pas exactement dans quel domaine elles doivent innover ou quels sont les domaines d’innovation disponibles dans leur segment de marché. 

À titre d’exemple, l’innovation peut être mise à profit dans différents domaines d’une entreprise, tels que l’innovation organisationnelle, l’innovation en matière de services, les modèles commerciaux numériques, etc. 

L’objectif est ici de clarifier les idées autant que possible et de développer des domaines d’innovation qui sont décrits aussi précisément que possible. En ce sens, l’innovation en amont est réalisée de la manière suivante :

1. L’analyse d’opportunités 

Ensuite, l’analyse d’opportunités permet de mieux définir la catégorie de produits et ses caractéristiques importantes telles que les produits compétiteurs, les solutions alternatives, les perceptions de clients, l’expérience d’achat et d’utilisation, les forces et les faiblesses de la catégorie aux yeux des clients, etc. 

Lors de cette étape, il est d’abord question de mieux comprendre le persona à cibler en portant attention à ses habitudes de consommations, ses comportements avant-pendant-après l’utilisation de certains produits, ses critères de satisfaction, ses besoins non ou mal répondus, ses attentes, etc. Il s’agit d’une étape d’observation du marché. 

Au final, l’analyse d’opportunités permet de guider la prise de décisions entourant le positionnement stratégique et différenciateur.  C’est ce dernier qui sera ensuite à valider et à transposer en des propositions de valeur à tester lors de la seconde phase.

2. Les propositions de valeurs 

Lors de cette étape, il est d’abord question de formuler diverses représentations de ce que des produits potentiels auraient à offrir en termes d’attributs, d’expériences, de bénéfices et de différentiation. Plusieurs avenues sont possibles dans les outils et moyens utilisés pour construire et tester ces représentations et il y a là justement une stratégie de validation qui sera ainsi développée par notre équipe! 

Au final, l’étape des propositions de valeur permet d’identifier les attributs de produits qui sont gagnants auprès du persona ciblé, de mieux comprendre les perceptions de clients entourant la valeur proposée et de renforcer ou infirmer des opportunités d’affaires. 

3. La conceptualisation 

Lors de cette étape, il est question d’élaborer une conceptualisation détaillée des quelques propositions de valeurs retenues et en gardant en tête les attributs gagnants précédemment ciblés. Il s’agit d’élaborer la forme et la fonction des produits, ainsi que la manière dont ils répondent particulièrement bien aux besoins exprimés, pour ensuite soumettre à nouveau ces concepts aux consommateurs. Cette fois-ci, la rétroaction sera plus précise et permettra de finaliser la conception du produit. 

Au final, l’étape de conceptualisation permet de comprendre les perceptions et les choix du persona ciblé. Le travail réalisé lors de cette étape contribue à orienter la stratégie entourant le mix marketing. 

Pour en savoir plus sur l’innovation en amont et le travail d’inBe : https://www.inbe.ca/