Pénurie de main-d’oeuvre : Le robot SAMI prêt pour le prochain champ

Cette semaine, la Zone Agtech a assisté avec fierté à la journée de démonstration spéciale du système de cueillette sélective québécois «SAMI», développé par la firme d’ingénierie LGCM, une entreprise propulsée par la Zone Agtech depuis deux ans.

Marquant la naissance officielle de la nouvelle entité Sami Agtech, fruit d’un « spin off » de la technologie avec l’entrepreneur Pascal Labrecque prenant le rôle de Chef de la Direction et autres investisseurs québécois et canadiens, l’événement a permis de mettre en lumière les résultats concluants du SAMI et annoncer le début de la phase de pré-commercialisation. Le Chef de la Technologie de Sami Agtech, et inventeur du SAMI, Éric Lapalme, indique d’ailleurs «qu’il est fort probable que certaines personnes aient dégusté du brocoli cueilli par le SAMI sans même le savoir», soulignant ainsi l’efficacité et la précision de cette technologie innovante.

Il a profité de l’occasion pour souligner l’apport de la Zone Agtech dans la réalisation du projet: « Tout cela est parti d’une idée ambitieuse qu’on cherchait à financer. La Zone Agtech nous a permis d’obtenir nos premières aides gouvernementales, rencontrer des investisseurs et valider le potentiel énorme de notre technologie grâce à leur accompagnement en Californie. Cela a conduit au développement d’une première machine répondant directement aux besoins des agriculteurs. On n’en serait pas là sans eux. », mentionne-t-il.

Gauche à droite: Pascal Labrecque et Eric Lapalme de Sami Agtech

Le système SAMI a été développé pour pallier l’enjeux de pénurie de main-d’œuvre auquel le secteur agricole est confronté. Au Canada, une vague imminente de départs à la retraite parmi les agriculteurs et une pénurie de travailleurs qualifiés pour les remplacer menacent sérieusement le secteur agricole, ce qui aura des conséquences significatives sur le coût de la nourriture pour les Canadiens.

Technologie SAMI, de Sami Agtech

Selon un rapport de l’Institut d’action climatique de RBC, on prévoit que 40 % des agriculteurs canadiens prendront leur retraite au cours de la prochaine décennie, et la majorité d’entre eux n’ont pas de plan de succession en place. De plus, le secteur agricole canadien devrait faire face à une pénurie d’environ 24 000 travailleurs agricoles, de pépinières et de serres sur la même période. Les technologies agricoles innovantes, dont fait parti le SAMI, ont le potentiel de répondre à ces enjeux, en permettant de pourvoir les postes laissés libres dû au manque de main-d’œuvre et en stimulant l’intérêt de la relève vers le secteur agricole.

Cette réussite est un exemple inspirant de ce que la mise en commun de la persévérance, du génie et de l’agriculture peut accomplir ! 

Plus d’informations : https://samiagtech.com

Partagez l'article

POUR NE PLUS RIEN MANQUER… REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ AGTECH DU QUÉBEC !